Vous êtes ici: Histoire Ordre

L’Abbaye de Bellefontaine appartient à l’Ordre Cistercien de la Stricte Observance (O.C.S.O.) dont la naissance canonique date de 1892. L’histoire du monachisme est rythmée par des figures de sainteté, des maîtres spirituels, et aussi par des règles, des coutumes, des évolutions, des réformes, qui créent des séparations institutionnelles, plus ou moins tributaires d’un contexte historique. Ainsi en est-il de l’O.C.S.O.

Si l’on remonte le temps, le XIXe siècle est l’époque d’un mouvement de reconstructions et de fondations d’abbayes après la tourmente révolutionnaire qui a vu l’éradication de toutes les formes de vie religieuses en France. C’est un groupe de moines cisterciens, partis de la Trappe, qui fera le tour de l’Europe jusqu’aux portes de la Russie pour refonder la vie monastique en France en 1815. Ces abbayes « trappistes » groupées en différentes congrégations seront priées par Rome de se structurer dans ce qui est actuellement l’O.C.S.O.

Au cours d’un XVIIe siècle où les abbayes étaient souvent délabrées par les effets de la commande, quelques monastères seront marqués par l’ardeur d’abbés et de moines réformistes comme Rancé à La Trappe.

Les moines cisterciens sont eux-mêmes l’expression d’un foisonnement de réformes monastiques à l’aube du XIIe siècle. Ainsi, le « Nouveau Monastère », fondé à Cîteaux en 1098, répond au projet de moines, vivant selon la règle de saint Benoît, désireux de la mettre en pratique plus exactement. En particulier en vivant de leur travail manuel, en restant indépendant face au pouvoir civil, pour pouvoir suivre en pauvre le Christ pauvre.

La fidélité à la règle de saint Benoît rattache les cisterciens à la source monastique occidentale fondamentale. Cette « petite » règle, comme aimait le dire notre père saint Benoît, date du VIe siècle. Elle marquera fortement l’occident chrétien par ses traits tant de mesure que d’audace à reconnaître la valeur de toutes les tâches humaines. Benoît de Nursie (v. 480 – v. 547) est lui-même l’héritier du monachisme oriental d’Egypte, de Palestine et de Cappadoce par l’intermédiaire de Jean Cassien.