Vous êtes ici: La communauté Prière

« Jésus leur dit une parabole sur la nécessité pour eux de prier constamment et de ne pas se décourager » (Lc 18,1).« Vivez dans la prière et les supplications ; priez sans cesse, dans l’Esprit ; apportez-y une vigilance inlassable et intercédez pour tous les saints » (Eph 6,18).

Le moine cherche à mettre en pratique ces appels de l’Ecriture à prier sans relâche, tant par la prière personnelle, que par la prière liturgique, ce que saint Benoît nomme dans sa Règle : l’Œuvre de Dieu. Une fois la nuit et six fois le jour, dans la froide attente des Vigiles comme dans la splendeur des aurores, à l’heure de midi comme à celle où s’allument les lampes et où montent les étoiles, redire louange et merci au Soleil de justice, implorer sa grâce et son pardon, tel est son premier devoir.




Chant austère ou exultant, c’est la plainte et l’hommage de l’humanité entière qui passe par ses lèvres et monte vers l’autel de Dieu. Dans sa prière, le moine ne fait plus qu’un avec tous les hommes ses frères : il intercède pour eux tous.

« L’exercice de la prière remplit le cœur de pensées divines : quoi de plus heureux que d’imiter sur terre le chœur des anges : dès le commencement du jour, se lever pour la prière et honorer le Créateur par des hymnes et des chants ; puis, lorsque le soleil s’est mis à briller de sa lumière pure, aller au travail, partout accompagné de la prière et du sel des hymnes, pour ainsi dire, assaisonner encore ses travaux ? » (Saint Basile, Lettre 2,2).

Il y a beaucoup de livres, de méthodes, très utiles sur la prière. Quand les disciples demandent à Jésus : « Seigneur, apprends-nous à prier », il leur répond : « quand vous priez… ». Ainsi, rien ne remplace la pratique régulière, ce désir profond que nous soit enseignée la prière, que l’Esprit se joigne à notre esprit pour dire : « Père ».

« Jésus est du miel dans notre bouche, une mélodie à nos oreilles, un chant de joie dans notre cœur » (Saint Bernard, Sermon sur le Cantique des cantiques, 85).